Pourquoi les obligations d’épargne Canada sont risqués

Comme investisseur, il est possible pour nous de recourir à l’achat d’obligations d’épargne Canada.  Ce produit financier est relativement facile à comprendre et semble nous mettre à l’abri des aléas du marché financier.  Mais si l’achat d’obligations d’épargne Canada était risqué ?

 

Que ça soit dans les journaux, les livres, votre conseiller financier personnel et même lors des reportages télé, tout le monde est convaincu que les obligations doivent obtenir leur place dans notre portefeuille.  Je ne partage pas cet avis puisque de nombreuses données m’incitent à ne pas investir dans les obligations.


Si tu le fais, je le fais

Depuis ces derniers mois, voir année, plusieurs milliers de personnes ont liquidé leurs actions pour investir massivement dans l’achat d’obligations.  Ainsi, les achats d’obligations d’épargne Canada sont devenues populaires et tout le monde se rabat sur ces produits financiers.  En imitant son voisin, d’autres investisseurs ont emboîté le pas.

 

Résultat: les obligations ont la cote et le marché boursier c’est nul !!

 

Je lisais récemment une lettre financière et un certain Warren Buffett affirmait que l’on paye très cher pour un consensus enthousiaste.  C’est exactement ce qui arrive avec l’achat d’obligation en ce moment.  En payant cher un actif, il devient plus risqué, puisque notre marge de sécurité en cas d’erreur est nettement moindre.  

 

Pourquoi l’achat d’obligations d’épargne Canada est risqué

Comme toute chose, avant d’investir il faut connaître sa valeur.  Du moins, tenter de bien évaluer la valeur de ce que l’on achète :-)

 

Je veux vous présenter un moyen d’évaluer ce produit financier.  C’est un simple outil.  Dans le sens où cette valeur sera le point de départ de notre analyse.  Bien sûr, si dès le départ cette valeur nous apparaît irréaliste, il faut passer à autre chose et aller voir ailleurs.

 

Pour les obligations, tout comme les actions d’ailleurs, j’utilise le ratio cours/bénéfice.  Avec les actions, cette donnée est facilement trouvable.  Pour les obligations, cela n’existe pas vraiment, mais on peut en « inventer » une.

 

Utiliser le rendement de votre obligation et calculer l’inverse de ce rendement. Hein!!! l’inverse de quoi???

 

D’accord, en ce moment, les obligations du Québec offrent un rendement de 1,97%.  C’est le rendement sur 5 ans.  Je prends cette donnée de 5 ans parce que je trouve que 5 ans est une fenêtre temporelle adéquate pour un investisseur.  Alors, pour répondre à notre question, notre ratio sera de 50x, soit 1/1,97%.

 

Pour vulgariser le ratio, c’est comme si votre placement sera profitable dans 50 ans… un peu trop long terme pour moi.  Quand je regarde le marché des actions, ce ratio est de 14,4x.  Ce ratio semble plus intéressant non?

 

Le risque dans tout ça

Il existe une relation entre les taux d’intérêt et la valeur des obligations.  Si les taux d’intérêt augmentent, qu’est-ce qui arrivera à la valeur d’une obligation?

 

A)Puisque les taux montent, l’obligation prend de la valeur

ou

 

B)La valeur de l’obligation baissera

 

Bien qu’une majorité pense que l’option A est la bonne, c’est une erreur.  En fait, la bonne réponse est B.  Effectivement, la relation est la suivante: lorsque les taux d’intérêt grimpent, la valeur d’une obligation diminue.

 

Quel est « l’intérêt » (wow.. quel jeu de mots :-)) de savoir ça d’après vous?

 

Et bien, en ce moment, les taux sont à un niveau historiquement bas.  Cela veut donc dire dire qu’il sera difficile de voir à nouveau des baisses de taux, et par conséquent, la hausse des obligations.

 

Ainsi, il est très logique de croire que d’ici 5 ans, les taux augmenteront…. et la valeur des obligations baisseront.

 

Conclusion

Alors, non seulement les obligations se vendent très cher en ce moment par rapport à d’autres actifs, mais nous somme persuadé que la valeur de celles-ci dans 5 ans baissera.

 

Voilà pourquoi les achats d’obligations sont risqués selon moi.

 

Quel est votre avis sur le sujet?

Possédez-vous en portefeuille des obligations?

Puisque vous connaissez maintenant la relation entre les taux d’intérêt et la valeur d’une obligation, vous venez de comprendre pourquoi depuis quelques années, les obligations ont bien rapporté.  Les taux d’intérêt au Canada sont passés de 4,50% en 2007 à 1% en 2012.

 

 


 



Un commentaire à propos de “Pourquoi les obligations d’épargne Canada sont risqués

  1. Pingback: Comprendre les obligations