2013 une année de baisse pour le secteur l’immobilier

On m’a fait parvenir un article intéressant sur le secteur de l’immobilier.  Pour ceux voulant s’acheter une maison bientôt, l’article sera sans doute pertinent.

 

Que ce soit dans le secteur du neuf ou sur le segment de l’ancien, l’année 2013 sera marquée par un repli des transactions des foncières alors que les prix se situeront à un niveau élevé.

 

Les transactions dans l’ancien attendues à la baisse

Après une année 2012 moyenne durant laquelle les foncières ont enregistré entre 650 000 et 700 000 transactions dans l’ancien, contre 800 000 dans les prévisions initiales, les professionnels de l’immobilier ne s’attendent pas à un miracle pour voir leur volume de vente exploser, et ce, malgré des taux bancaires très bas.  Les acteurs du secteur anticipent des ventes avoisinant les 550 000 logements pour 2013.

Selon les explications des professionnels du secteur, cette performance proviendra d’un effet combiné de la crise économique suivie d’une dégradation de la situation de l’emploi et l’attentisme des acheteurs espérant une baisse plus prononcée des prix de la pierre.

Les acteurs ne manquent pas d’évoquer l’inexistence de mesures incitatives efficaces pour les investissements dans l’ancien.  Le marché poursuivra donc sa descente alors que les tarifs résisteront du fait que les vendeurs, suite à la resolvabilisation des acheteurs ajourneront leurs mises en vente.

 

Le marché du neuf moins brillant

Les biens anciens resteront donc inaccessibles aux acheteurs alors que sur le marché du neuf, la situation est loin d’être meilleure.  Les professionnels pensaient que la suppression de la loi Scellier allait inciter les acheteurs à anticiper leur investissement devront se contenter de quelque 75 000 transactions sur l’ensemble de l’année 2012.  La fin de l’abattage fiscal n’interviendra qu’à la fin du mois prochain.

Or, les promoteurs immobiliers reconnaissent qu’il sera difficile de croire que le secteur du neuf peut faire mieux que l’an dernier.  Les prix des biens risqueront de flamber avec l’intégration des nouvelles dispositions normatives en matière thermique.  Par ailleurs, le marché devrait aussi retrouver son équilibre avec l’éventuelle montée en puissance des projets de constructions d’immeuble HLM.  Ces derniers bénéficient du soutien de l’administration alors que les entreprises du secteur libre feront face à une conjoncture économique de plus en plus complexe.

 

Êtes-vous tenté de faire une prédiction ?

 

2013 sera-t-elle une bonne année pour devenir propriétaire ?

 

Le plus difficile en finance, c’est de prédire les marchés.  C’est pour cette raison qu’il est inutile de tenter de « timer » les marchés à mon avis.  En parlant de marché, je termine la rédaction de mon deuxième article à propos du portefeuille 2 de Comprendre vos finances, soit le portefeuille composé de fonds communs de placement.

2 commentaires à propos de “2013 une année de baisse pour le secteur l’immobilier

  1. En france, on devrait avoir une baisse. Mais pas nette, car il y a la rénovation thermique et toujours un fort besoin de logements.

    • moi aussi, je ne m’attend pas à une marché baissier comme au États-Unis. Je pense qu’il faut simplement demeurer conscient que tout ce que l’on achète en immobilier a une valeur, et qu’il ne faut payer au-dessus de celle-ci… faire son profit à l’achat quoi :-)