L’avantage du REEE au Canada

Le REEE au Canada.  Y a-t-il des bonnes raisons d’avoir un Régime enregistré d’épargne-étude ?  En ce temps de contestation des frais universitaires, la pertinence de ce sujet tombe à point.  Je vous donne quelques avantages que je trouve intéressants à propos du REEE au Canada.

 

On parle souvent du REER pour préparer sa retraite.  On souhaite avoir de bon revenu tout au long de notre vie.  Par contre, qu’en est-il des études de nos enfants?  Avec les frais de scolarité (qui vont augmenter, j’en suis certain) des études supérieures coûteront facilement 30 000$.  
 
Si votre enfant à 2-3 ans, ce 30 000$ se transforme en 50 000$ lorsqu’il sera en âge d’aller à cette école en tenant compte de l’inflation.  Alors, il faut profiter d’un régime dont la croissance à l’abri de l’impôt et les subventions feront gonfler la valeur du fonds d’étude de vos enfants.

 

L’avantage du REEE au Canada 

Le fait de cotiser à un REEE au Canada procure des avantages incontestables. Premièrement, lorsque vous déposez une somme dans ce fonds d’étude, les gouvernements (Ottawa et Québec) fournissent des subventions venant bonifier votre cotisation.  Le fédéral verse 20% et le provincial verse 10%.  
 
C’est un 30% de plus de versement que vous obtenez.  Drôlement intéressant, non?
 
Aussi, il y a le fait que le fonds est libre d’impôt.  Un avantage intéressant, quand on sait ce que la force des intérêts composés peut produire. Malheureusement, à l’instar du REER, le REEE au Canada ne permet pas d’abaisser notre revenu imposable.  Mais tout de même, s’en passer serait une erreur selon moi.

 

Votre enfant terminera ses études sans dettes

Si vous utilisez ce régime adéquatement, vous allez offrir le plus beau cadeau du monde à vos enfants: commencer la vie sans dette :-).  Ci-haut, j’ai estimé le coût d’un diplôme supérieur à 50 000$.  Cela peut sembler un gros montant.  
 
Par contre, en commençant tôt, les effets des intérêts composés feront le travail pour vous…. et si on ajoute les subventions, je vous jure que vous allez être en mesure d’offrir ce cadeau à vos enfants sans trop de difficulté.
 
Disons que votre enfant à 2-3 ans.  Vous estimez le début de ses études universitaires dans 17 ans.
 
Combien devriez-vous investir pour obtenir 50 000$ ?  
 
Une somme de 1250$/an sera sans doute suffisante. Un rendement de 6% par an et vos subventions de 375$ (125$ de Québec et 250$ de Ottawa), vous allez ramasser un peu plus de 45 000$.  
 
Si les deux parents contribuent, c’est 625$/an à mettre dans son budget pour libérer son enfant des dettes universitaires.  Je pense que ça vaut la peine d’y penser.
 
Il faut utiliser les outils à votre disposition pour diminuer votre fardeau en matière de finances personnelles.  Le REEE au Canada est un outil à mettre en branle si vous avez des enfants.

 

Je vous laisse sur une vidéo qui résume bien le tout.

 

Avez-vous des REEE pour vos enfants présentement?
 
À combien estimez-vous les frais universitaires dans le futur?

 

Il existe des outils que l’État a mis en place qui procure certains avantages fiscaux.  Le REEE  au Canada est un de ceux-là.  À moins d’un changement important, je suis persuadé que les frais de scolarité seront modifiés.   Il faut commencer dès maintenant à penser aux financements des études de votre progéniture.

Les commentaires sont désactivés.