Comment optimiser votre retour d’impôt REER ?

Au mois de mars, la préoccupation financière de biens des ménages est la suivante: comment optimiser mon retour d’impôt REER?  Effectivement, une bonne somme d’argent peut nous être remise suite à la cotisation REER.  Alors, voici comment maximiser ce montrant d’argent pour nous enrichir graduellement. 

Durant le temps des impôts, certains verseront une somme dans le régime enregistré d’épargne retraite pour prévoir plus facilement leurs revenus à la retraite.  Cette action est tout à fait noble et je vous encourage à le faire.

Non seulement les finances publiques ne nous permettront sans doute pas de toucher des rentes de retraite du gouvernement acceptable, mais mieux vaut toujours compter sur soi-même et ne dépendre de personnes… et encore plus en matière de finances personnelles.

Par contre, la retraite est loin pour certains, mais l’on reçoit maintenant une somme d’argent pour avoir cotisé à ce régime.  Que doit-on faire avec celle-ci pour nous aider améliorer notre situation financière?

 

Il est temps d’optimiser votre retour d’impôt REER

À vrai dire, il existe une panoplie d’action à faire et utiliser son retour d’impôt REER pour améliorer ses finances personnelles.  La question primordiale à se poser est où cet argent pourra me procurer le meilleur rendement.

Par conséquent, malgré la tonne de possibilités, 5 méthodes pour optimiser son retour d’impôt REER me viennent à l’esprit.  Celle-ci est accessible à tout le monde et est facile à mettre en œuvre.  Voici le décompte (elles ne sont pas présentées en ordre d’importance :-) ):

  • Fonds d’urgence;
  • CELI;
  • REEE;
  • REER;
  • Dettes

La création d’un fonds d’urgence

Le principe ici est de construire son fonds d’urgence à partir des retours d’impôts REER.  On vise plusieurs mois de coût de vie, et non de salaire comme bien des gens disent, pour être satisfait de son fonds d’urgence.  Cela peut-être de 3 mois pour des fonctionnaires à 1 an pour des travailleurs à la pige.

retour d'impôt REER

Profiter des avantages du CELI

Il y a de moins en moins (pour ne pas dire absence) d’abris fiscaux au Canada.  D’où l’intérêt à mon avis de cotiser à ses REER et pourquoi pas, à son CELI.  La limite annuelle est actuellement de 5500$/an.  Alors, optimiser son retour d’impôt REER avec le CELI est vraiment une bonne idée.

Profitez du fait que les revenus sont non imposables dans ce compte pour maximiser vos rendements.  Mon avis est d’y mettre 100% d’actions et aucun revenu en intérêt.

L’éducation gratuite pour vos enfants

Pour ceux ayant des enfants, la cotisation au REEE est une alternative de choix.  Surtout que le montant d’argent de votre retour d’impôt REER risque d’être assez intéressant pour bénéficier des avantages du REEE.

Dès la cotisation, on parle d’un rendement de 20% que le fédéral vous verse en subvention (jusqu’à ce qu’il change les règles :-) )

Bref, avec ce processus, vous enfants auront un fonds pour payer les études et vous aurez un fonds pour votre retraite.  Intéressant, d’autant plus qu’il est possible que vos enfants soient à l’université à un moment de votre vie où vous aurez besoin de votre argent pour une préretraite et des voyages!!

Construire votre REER, encore

Stratégie intéressant pour ceux n’ayant pas d’enfant ou n’ayant pas la chance d’avoir un fonds de pension de l’employeur.  En réinjectant votre retour d’impôt REER tout de suite dans votre REER, vous allez pouvoir bénéficier d’un rendement plus élevé.

Effectivement, votre somme sera toute de suite réinvestie au printemps… au lieu d’attendre à la fin février de l’année suivante.  Votre argent vous procure du rendement durant 9 mois supplémentaires.  L’effet des intérêts composés à son maximum!!

Qui paie ses dettes s’enrichit

Sans doute l’expression préférée de ma mère.  Bien qu’elle a raison, puisque l’absence de dette nous évite de débourser de l’argent pour le paiement des intérêts, une dette est toujours relative.

Si votre dette en est une de consommation, son taux risque d’être élevé.  Si ce taux est supérieur au rendement que vous pouvez obtenir à travers vos investissements, le remboursement de la dette avec votre retour d’impôt REER est de mise et surtout, rentables pour vous.

Au niveau des prêts hypothécaires, les taux sont assez faibles et il est sans doute possible pour vous d’investir cette somme à un taux de rendement supérieur à votre emprunt.

Pour vos dettes qui vous procurent des actifs, étant donné que l’on peut déduire de nos impôts ces frais, le remboursement rapide est un pensez-y-bien.  Tout dépend de votre taux évidemment.

Avez-vous cotisé à vos REER cette année?

Qu’allez-vous faire avec votre retour d’impôt REER?

Comme vous pouvez le constater, il existe bien des manières pour optimiser sa cotisation REER.  Le plus important selon moi est d’éviter d’utiliser le retour d’impôt REER pour dépenser à gauche et à droite.  Après un tel effort d’épargne, il serait triste d’anéantir celui-ci.

Les commentaires sont désactivés.