Déclaration de revenus aux États-Unis, le faites-vous?

Une déclaration de revenus américaine est peut-être une obligation pour vous, sans le savoir vraiment.  Si vous passez beaucoup de votre temps dans les états chauds des États-Unis, le contenu de l’article risque de vous intéresser.  Remplir une déclaration de revenus américaine sera une obligation.

 

C’est connu que les Québécois adorent la Floride.  Certains achètent des condos pour la retraite et passent plusieurs mois par an au pays de l’Oncle Sam.  De plus en plus populaires, les Canadiens vont même en Arizona ou au Texas pour rechercher la chaleur.  Rien de mieux de connaître vos obligations afin d’éviter les surprises.

 

La déclaration de revenus américaine

D’ordre général, c’est plusieurs centaines de milliers de Québécois qui passent des semaines par an aux États-Unis.  Comme une grande majorité de ces voyageurs le savent, le temps maximal permis pour ce genre de séjour est de 6 mois.  Sinon, vous allez devoir présenter une demande d’immigration.

La règle est différente en ce qui à trait à la fiscalité du voyageur.  On parle plutôt de 4 mois, et non de 6 mois.  Grosse différence, croyez-moi.

 

Le fisc américain agit différemment que le fisc canadien.  Effectivement, le Canada base son mode d’imposition en fonction de sa résidence.  Ainsi, si on habite au Canada on doit payer de l’impôt.  Quant aux Américains, que l’on soit résidents ou pas, des déclarations de revenus peuvent être demandées.

Évidemment, agir contrairement à la loi vous expose à de fortes pénalités.

 

eclaration de revenus americaineAllez-vous passer le test

Si on dépasse ce délai de 4 mois, le fisc américain peut imposer les revenus d’un non-résident.  Le calcul doit se faire pour les jours passés cette année, mais aussi au cours des 2 dernières années.

Pour savoir si le fisc peut se nourrir de vos revenus, l’équation est assez simple:

  • nombres de jours passés aux États-Unis cette année;
  • plus le 1/3 des jours passée l’an dernier;
  • plus le 1/6 des jours passés il y a 2 ans.

Si votre somme dépasse le chiffre de 182, vous ne passez pas le test et vous paierez des impôts au Canada et aux États-Unis.

 

Quoi faire pour éviter l’impôt américain

Il existe un formulaire fiscal à remplir où l’agence du revenu américain collecte nos informations pour éviter le pire.  L’objectif de cette paperasse est de démontrer aux autorités américaines que vous avez un lien important avec le Canada… que vous y résidez.  Prenez le tout au sérieux.  Il n’est jamais agréable d’être en conflit avec le fisc, tant au Canada qu’aux États-Unis.

 

 

Passez-vous beaucoup de temps aux États-Unis?

Est-ce que la déclaration de revenus est applicable pour votre situation?

 

Méfiez-vous du fisc.  Ils sont de plus en plus voraces.  Avec les débâcles financières de nos gouvernements, ils tenteront de plus en plus de trouver de l’argent dans nos poches pour augmenter leurs revenus.  Soyez attentif et en règle avec ceux-ci.  Sinon, il pourra vous en coûter cher…