L’action Facebook; j’aime ou j’aime ou pas

L’action Facebook est venu en bourse il y a un petit moment, soit le 18 mai 2012. On connait tous cette entreprise et surtout, sa popularité. Mais comme investissement, quand est-il? Après plusieurs articles sur le sujet sur d’autres médias, voici que je pense de l’action Facebook.

 

Autant vous le dire tout de suite, je ne suis pas un fan de Facebook (je n’ai pas voulu faire de jeu de mot ici :-)).  Chose certaine, c’est devenu un incontournable, c’est clair.  
 
Je n’avais encore jamais possédé de compte Facebook… jusqu’à tout récemment.  Je vous en ferai part plus loin.  Mais qu’en est-il de l’entreprise?

 

Investir dans l’action Facebook

L’entreprise était privée avant.  Cela veut donc dire que seulement une poignée de personne pouvait devenir actionnaire de la société.  Mettez-vous à la place de ceux-ci: vous décidez de vendre une portion de l’entreprise à des gens du public (à la bourse).  
 
Vous voulez vendre les actions le plus cher possible, non?  De ce fait, les premiers appels publics à l’épargne (PAPE) sont souvent à éviter pour cette raison: surévaluation du titre et donc, risque potentiel à venir pour le nouvel actionnaire.
 
Sans en faire une règle, j’évite autant que possible les PAPE.  Par contre, certaines réussissent mieux que d’autres.  Au Canada, je pense à Dollorama. De mémoire, l’action fut émise pour le public à l’automne 2009 à près de 20$.Trois ans plus tard, le titre à tripler, donnant un rendement de 44%/an.
 
Non, je n’ai pas acheté d’action de Dollorama… pas besoin de tourner le fer dans la plaie svp :-).

 

Tout est une question d’évaluation

Quand on désire acheter quelque chose (maison, voiture, action) on souhaite l’avoir à bon prix. L’action Facebook fut évalué à 104 milliards de dollars.   Difficile a évalué comme ça, mais en regardant le ratio cours/bénéfice, il était de 65x.
 
Ce chiffre est énorme.  Cette entreprise est fortement surévaluée.  Pour en faire une entreprise à prix raisonnable, une croissance de l’ordre de 50% à 60%/an doit avoir lieu.  Je ne vois pas comment l’action Facebook pourra réussir à soutenir une telle croissance.
 
De belles entreprises du même secteur comme Google (18x les profits) ou Apple (15x les profits) s’offrent à de bien meilleurs prix, pour un risque moindre selon moi.

 

Maîtriser le domaine

Un de me critères préférés est de comprendre l’entreprise dans laquelle j’investit.  Vous savez déjà que l’informatique n’est pas vraiment un domaine facile à comprendre, tout évolue rapidement.  Une autre raison pour moi de laisser passer pour l’achat d’action Facebook.
 
Et par-dessus tout, j’évite ce qui est populaire.  Alors, vous devinez que je ne possède pas cette action. D’autant plus que M. Mark Zuckerber, fondateur de Facebook, a eu la brillante idée de créer 2 classes d’action.  Une ayant 10x plus de pouvoir que l’autre.  
 
Évidemment, la majorité de ces actions seront en sa possession.
 
Investir dans une entreprise équivaut à devenir partenaire avec les dirigeants. Alors, si le patron à 10x plus de pouvoir que les actionnaires, le rapport de force n’est pas honnête.  Une autre raison pour moi de ne pas courtiser cette entreprise.

 

Je monte dans le bateau

Comme je le disais ci-haut, je ne possédais pas de compte Facebook jusqu’à tout récemment.  Eh oui, je fais le saut. J’ai créé un compte pour le blog.  C’est Mathieu Lajoie de Comprendrevosfinances.com.  Je crois que cela devenait incontournable.  Je tenterai de l’animer, mais bien sûr, j’aime 100x mieux créer du contenu sur le blog que d’écrire sur facebook.
 
Aller voir mon compte et cliquer sur le bouton j’aime.  Cela m’aidera à diffuser le contenu du blog sur les réseaux sociaux.  Merci à l’avance:-)

 

Tant qu’à y être

Je me lance aussi sur Twitter.  Tant qu’à parler de réseaux sociaux, testons-les :-).  Allez voir mon compte et abonné vous pour me suivre.

 

Merci de m’aider à diffuser mon contenu.

 

Alors, que pensez-vous de Facebook et de ses opportunités

 

Croyez-vous que cela sera un succès boursier?

 

Facebook est un beau succès entrepreneurial.  Mais y investir à ce prix est pour moi trop risqué.  Je passe mon tour et j’achète ce qui est impopulaire en ce moment… omme des banques américaines.

7 commentaires à propos de “L’action Facebook; j’aime ou j’aime ou pas

  1. Salut Mathieu!

    Je partage ton point vue sur le titre Facebook. Je ne vois pas l’intérêt d’y investir.

    Tiens-nous au courant des résulats de ta page Facebook.

    A+

    • Tant mieux si on est sur la même longueur d’onde. ça évite les chicanes :-).

      Je ferai un espèce de « review » du blog à la fin juillet (rétrospective de mes premiers six mois de blog). Je pourrai en traiter dans cette article.

  2. Bonjour,

    Je suis tombé par hasard sur votre blog et je dois dire que je partage entièrement votre point de vue. PAPE ou pas, Facebook reste très largement surévalué.
    Dans l´article que j´ai fait sur mon blog j´étais même plus sévère !

    Amicalement.

    Adrien.

    • Salut Adrien,
      bien content que tu me découvres… en espérant ne pas trop de décevoir :-). Pour Facebook, je crois moi aussi que beaucoup de titres sont moins chers et donc, plus rentable pour l’investisseur. Pour donner des exemples, je pense à Wells Fargo, Visa ou même Google pour les fans de l’informatique.

    • Même à 20% de moins, il faudra tout de même évaluer le risque vs le rendement potentiel. Selon moi, avec les incertitudes de ce titres, il me faudrait plus que 20% pour être intéressé. Et sincèrement, je ne crois pas pouvoir investir dans ce genre de titre même avec un escompte des plus ridicule, genre 50-80%. Je ne suis pas assez à l’aise avec ce modèle de business…

  3. Pingback: Introduction de Facebook en bourse… un an plus tard