L’importance de la constitution d’un fonds d’urgence

La constitution d’un fonds d’urgence est vraiment la base de notre planification financière.  Dans la vie, il arrive toujours des imprévus…. qui sont difficile de prévoir, n’est-ce pas?  Utiliser le crédit pour répondre à ces situations est loin d’être optimal pour notre santé financière.  La solution passe véritablement par la constitution d’un fonds d’urgence.

 

Je crois que dans tous les livres portant sur les finances personnelles, on retrouve un chapitre sur le thème des fonds d’urgence.  Le fait que ce sujet est si automatiquement traité dans ces ouvrages spécialisés démontre assurément l’importance de la constitution d’un fonds d’urgence.
 
Pourtant, ce n’est pas la majorité des travailleurs qui en possèdent un.  Faites le tour de vos collègues et amis et je suis convaincu qu’un nombre non négligeable n’ont pas une telle réserve d’argent.

 

Constitution de votre fonds d’urgence

C’est sans doute une des premières questions que l’on se pose.  Comment constituer ce fonds d’urgence?
 
Évidemment, l’on doit savoir de combien nous avons besoin en cas d’imprévu. Plusieurs personnes affirment qu’une somme équivalente à 3 mois de salaire est adéquate.  En finances personnelles, tout est toujours relatif et une telle règle ne doit pas être appliquée de manière automatique.

  1. Établissez vos dépenses essentielles
Si une urgence arrive demain matin, quelles sont mes dépenses que je me dois de payer absolument?  
 
Il y aura l’hypothèque ou le loyer pour certains, l’auto, les frais des enfants, la nourriture, les paiements de diverses dettes etc…  
 
Je pense que vous comprenez: Relevez vos dépenses primordiales du mois courant.

 

La durée de mon fonds d’urgence sera de …
C’est maintenant le temps de décider de la durée que votre fonds fournira l’argent requis pour ces dépenses essentielles.
 
Je reviens à mon fameux 3 mois; disons que c’est le minimum.
 
En bas de trois mois, je dirais que vous êtes un peu audacieux :-).

 
Pensez-y un instant et demandez-vous combien de temps cela me prendrait-il à me retrouver un emploi.
 
C’est certain que si vous êtes un fonctionnaire, avec une permanence, le risque de perdre de revenu et de congédiement est peu probable.   Dans ce cas, peut-être que les 3 mois sont suffisants pour la constitution de votre fonds d’urgence.

 

Par contre, pour le travailleur autonome, dont le temps de prendre de nouveau contrat peut prendre jusqu’à 6 mois, le fonds d’urgence devra fournir des billes pour sans doute plusieurs mois.

 
À vous de voir; cela mérite réflexion de votre part c’est certain.

 

Où investir cette somme ?

Alors, de par ses fonctions, ce fonds d’urgence doit être à l’abri des tempêtes économiques.  Surtout qu’il risque d’être utilisé durant ces périodes.  
 
Par conséquent, on veut que notre somme d’argent se conserve à 100% et aucune volatilité n’est permise.

 

De plus, on souhaite que notre placement soit liquide, c’est-à-dire que l’on peut le retirer en 24-48h sans aucune pénalité.

 

Finalement, l’on souhaite conserver notre pouvoir d’achat.  Ainsi, il faut que le rendement de ce fonds équivaille à l’inflation.

 

Avec toutes ces caractéristiques, les choix sont minces.  Je dirais que la solution souvent simple est de mettre son fonds dans des comptes d’épargne à haut rendement.  Au Canada, la banque ING Direct offre ce genre de service.

 

Par contre, depuis 2-3 ans, les taux d’intérêt sont tellement faibles que le rendement obtenu est sous l’inflation.  
 
Pour y remédier, j’ai investi mon fonds d’urgence dans un fonds négocié en bourse, soit le XSB.  Ce fonds reproduit l’indice obligataire à court terme.

 

Ainsi, je réponds à tous mes critères:

  1. très peu volatil (ce sont des obligations à court terme, donc les taux varieront peu)
  2. très liquide (se vend comme une action sur le marché boursier)
  3. mieux que l’inflation (je me base sur une inflation de 3%/an, et le fonds fait 5-6% depuis quelques années)

 

Et vous, avez-vous un fonds d’urgence?

 

Dans quoi est-il investi?

 

C’est certain que les caractéristiques d’un fonds d’urgence ne favorisent pas de gros rendements pour ces sommes. Mais ce n’est pas l’objectif de celui-ci.  Il faut simplement s’assurer d’avoir un peu d’argent dans son bas de laine en cas de catastrophes soudaines.

3 Replies to “L’importance de la constitution d’un fonds d’urgence”

  1. Bonjour Matthieu,

    J’ai un fond d’urgence d’environ 1 an, qui me permet de voir venir et aussi de réaliser mes investissements dans les parkings.

    Il est placé sur un livret A, mais ça n’existe pas au Quebec…

    A+

    Julien

  2. Rétroliens : Économiser sur l’assurance automobile