Abaisser votre taux d’imposition avec le REER

En abaissant votre taux d’imposition, vous en donnerez évidemment moins au fisc. Tant et aussi longtemps que votre REER existe, vous ne paierez aucun impôt.  C’est une des forces incroyables de ce régime de retraire.  
 
En fiscalité, dès que votre décès se produit… vous êtes mort :-).  
 
La conséquence de cela est que tous vos placements seront considérés comme ayant été vendus à ce moment précis.  Ainsi, de gros montants d’impôt à payer pour votre succession seront envisageables.
 
Imaginez ceux qui appliquent les principes de ce blog et investissent tous les ans dans leur REER.  Au bout de 30 ans, des sommes colossales y seront présentes.  
 
Par conséquent, ces sommes seront maintenant disponible pour l’État et ce n’est vraiment pas l’objectif.

 

Le REER permet de réduire votre taux d’imposition

Je trouve qu’il existe plusieurs raisons pour investir dans son REER à tous les ans.  Outre le fait que les rendements croissent à l’abris de l’impôt et que cela constitue un bon moyen de prendre une belle retraite, les sommes misent dans ce régime à chaque années réduisent votre revenu et donc votre taux d’imposition.  Du coup, vous diminuer (sur papier) votre revenu ce qui a un impact sur la facture d’impôt à payer.

 

Nommez un bénéficiaire pour votre REER et sauvez-vous de l’impôt

Comme je le disais ci-haut, le défunt est réputé disposer de tous ses biens immédiatement.  Le REER est évidemment inclus dans cette catégorie.  De ce fait, le REER devient pleinement imposable et l’impôt vous aimera.
 
Toutefois, en désignant certains bénéficiaires, il est possible de reporter encore une fois l’imposition de notre magot.
 
Une autre raison d’aimer le REER.

 

Le conjoint

C’est la solution la plus facile.  En nommant votre conjoint bénéficiaire de votre REER, aucun impact fiscal n’aura lieu.  Le REER sera immédiatement transféré au REER du conjoint, et ce, en franchise d’impôt.  
 
L’impôt sera payable seulement quand le conjoint survivant effectuera ses retraits sporadiques annuels.

On parle ici de sauver plusieurs dizaines voir plusieurs centaines de milliers de dollars :-).  
 
Profitez-en svp.  Il ne vous reste qu’à l’indiquer dans votre testament.

 

Enfant à charge

Pour les familles modernes (je veux dire les familles ayant connu le divorce), il est fort possible qu’aucun conjoint ne soit présent dans votre vie.  Vous pouvez quand même utiliser ce principe de report d’impôt de votre REER.

Si vous avez des enfants ou des petits-enfants à votre charge, ceux-ci peuvent recevoir le solde de votre REER sous forme de rente jusqu’au moment de leur 18 ans.  Puisqu’il est rare d’avoir de gros revenu à cet âge, l’impôt à payer en sera fortement diminué.
 
Handicap

Si par malheur, votre enfant est handicapé (physique ou mental), le transfert sans impôt de votre REER est également une opportunité.  On se doute que ces enfants auront besoin de revenu pour les aider à poursuivre leur vie à votre décès.  L’atout ici est qu’il n’y aura pas de limite d’âge.
 
Ainsi, l’enfant pourra toucher une partie de votre REER durant un bout de sa vie pour maintenir ses besoins.  Ces revenus seront imposés aux mains de l’enfant, mais puisqu’il est fort possible qu’il n’ait pas de gros revenu, les impôts à payer seront minimes.

 

Voilà les façons de ne pas payer d’impôt dans son REER, même dans la tombe.  D’une pierre deux coups, on se sauve de l’impôt et on en fait profiter les gens qu’on aime.

 

Utilisez-vous le REER pour diminuer vos impôts et votre taux d’imposition?
 
Que souhaitez-vous faire de votre argent à votre décès?

 

Le REER est une magnifique machine pour accroître notre fortune.  Accroissement à l’abri de l’impôt et report de l’impôt durant de longues périodes.  En plus, si on peut ne jamais payer d’impôt avec le REER, on serait fou de ne pas en profiter.

2 commentaires à propos de “Abaisser votre taux d’imposition avec le REER

  1. Bonjour,

    Je suis tombé sur votre blog ya quelque temps et je viens de me rendre compte que vous habiter au Canada :)

    C’Est difficile d’avoir des sources d’information sur les finances adapté au Québec dans l’internet Francophone

    Toujours pas de REER pour ma part… il faut que je penche sur la question :/

    • Salut Florian,

      Et oui, je suis un Québécois. Je tente de vulgariser les finances personnelles pour améliorer la situation des lecteurs. Si tu as des questionnements ou des sujets dont tu voudrais que je parle, n’hésite pas.

      Pour le REER, tu devrais faite le saut`:-)