L’émotion que procure l’argent

S’il y a une chose de certain, c’est que l’argent et les émotions sont pratiquement indissociables.   Je dirais même que l’argent est un sujet hautement émotif.  Il touche notre intellect, notre côté rationnel, mais aussi notre coeur et notre penchant plus sensibles.

 

Pour certains, l’argent est synonyme de liberté et d’indépendance.  Pour d’autres, ça procure du plaisir ou de la sécurité.  Tout le monde a des perceptions diverses sur l’argent    Il y a plusieurs façons de définir notre relation et nos émotions avec l’argent.  
 
Il y a le dépensier, l’avare, le craintif ou l’homme d’affaires.  Les causes sont diverses et dépendent de certains facteurs.  Deux séries de facteurs sont identifiées par les spécialistes pouvant influencer notre comportement face à l’argent:

  • facteurs sociologiques (notre culture, notre classe sociale, notre famille, etc…)
  • facteurs personnels ( nos objectifs financiers, nos besoins, nos valeurs, etc..)

 

Pour cet article, j’aimerais traiter des facteurs sociologiques.  Au cours des prochaines semaines, je vous entretiendrai sur l’autre aspect de ce thème, soit les facteurs personnels.
 

La culture joue un rôle primaire dans l’émotion que procure l’argent

Cette variable est la plus importante selon moi des facteurs sociologiques.  On peut dire que la culture est l’ensemble des valeurs et des coutumes qu’une personne apprend dans sa société et de son milieu de vie.  C’est notre culture qui, habituellement, forme notre comportement et notre manière d’agir et de penser.  
 
Évidemment, pas seulement pour le volet de l’argent, mais vraiment pour toutes les sphères de l’être humain.  En fait, la culture influence notre mode de consommation et ceci a un impact direct sur nos résultats financiers et sur l’atteinte de nos objectifs pécuniers.  
 
Par exemple, certaines cultures valorisent plus l’épargne que d’autres ou sont plus fidèles à leurs institutions financières.  Bref, la culture est vraiment un facteur qui joue quand on parle d’argent et d’émotion.

 

La classe sociale

Partout dans le monde, il y a des strates sociales, que l’on veuille ou non.  Le comportement relatif à l’argent est souvent très semblable parmi celles-ci.  Elles achètent des produits identiques ou des marques qui leur ressemblent.  
 
Malheureusement, on se sert surtout d’indice comme la source des revenus et le type de profession pour identifier la classe sociale de quelqu’un.  
 
Par contre, un fait étonnant est que souvent, malgré l’augmentation des revenus d’une personne et donc de sa classe sociale, ses comportements et ses émotions relatifs à l’argent sont très près de sa classe sociale d’origine.  
 
Comme quoi, la famille ou la culture jouent de grands rôles dans l’émotion que procure l’argent.

 

Le groupe de référence

Une personne fera souvent les mêmes choix de consommation que ses amis, sa famille ou ses coéquipiers de bowling. Automatiquement, les groupes influencent une personne dans ses choix financiers de différentes façons.   Le groupe exerce souvent des pressions sur les personnes et dirige ses choix vers une certaine conformité, vers un produit ou une marque de commerce en particulier.

 

La famille

Il est prouvé qu’à long terme, les enfants reproduisent les habitudes d’achat de leurs parents. Le comportement face à l’argent sera souvent répliqué puisque les parents sont une excellente source d’information pour les enfants.  D’où l’importance comme parent de bien éduquer ses enfants face aux questions d’argent.

 

Est-ce que vous vous reconnaissez là-dedans?

Trouvez-vous que ces facteurs sociologiques sont exacts?  

Contrôlez-vous vos émotions et êtes-vous à l’aise avec l’argent?

Améliorer notre relation avec l’argent n’est pas une tâche facile.  Souvent, le temps nécessaire sera celui de toute une vie.

Les commentaires sont désactivés.