Les Dogs du S&P 500

Comprendre vos finances est un blog dont un des objectifs est de vulgariser l’investissement mécanique dans les dividendes. La stratégie la plus connue est évidement les Dogs of the Dow. Par contre, est-il possible de sélectionner mécaniquement un portefeuille de dividendes avec le S&P 500? Vous vous doutez sans doute de ma réponse : bien sûr!!!

 

L’indice américain S&P 500 est sans doute l’indice le plus populaire, sans doute plus que le Dow Jones. Quand il est question de l’économie américaine ou des marchés boursiers, on fait tout de suite référence au S&P 500. Il sert aussi souvent que « Benchmark » aux gestionnaires de fonds communs de placement pour comparer la performance de leurs choix.

 

C’est une bonne nouvelle pour nous. Étant donné cette popularité, il est facile d’obtenir de l’information sur ses valeurs, sa composition et son rendement en dividende.

 

Le S&P 500 et la bourse

Avec la technologie et nos ordinateurs, trouver les composantes du S&P 500 est un jeu d’enfant. En ayant une liste de 500 titres, le choix des valeurs offrant des dividendes devient plus opportuniste. Effectivement, avec l’approche des Dogs of the Dow, le panier de titres est limité à seulement 30 valeurs. C’est toute une différence qui devient un avantage pour nous; les petits investisseurs.

 

meilleurs-courtiers-escomptes

Puisque le critère de rendement des dividendes produit des rendements intéressants, pourquoi ne pas utiliser cette anomalie de marché et l’utiliser avec le S&P 500? Cela fera sans doute une force de la méthode puisque moins les choses sont connues, plus le potentiel est important. De plus, en utilisant le S&P 500, on se retrouve avec des entreprises de grandes tailles ayant passé les épreuves des marchés financiers et économiques.

 

Précisions sur le S&P 500

On fait souvent une erreur dans la description du S&P 500. Moi le premier, j’ai tendance à expliquer le S&P 500 en disant que cet indice regroupe les 500 plus grandes entreprises des USA. Ce n’est pas tout à fait sa fonction. Rien ne sert de trébucher dans les fleurs du tapis, mais tant qu’à décrire correctement le S&P 500, faisons-le correctement.

 

En fait, le S&P 500 englobe les 500 entreprises parmi les industries les plus importantes des États-Unis. Par conséquent, on se retrouve avec les 500 entreprises faisant partie des secteurs les plus dynamiques dans des industries leader de notre voisin du sud.

 

Les Dogs du S&P 500

Une fois la liste des 500 entreprises du S&P 500 établi, comme les Dogs of the Dow, on classe le rendement en dividende des titres. Le nombre d’entreprises est assez important pour qu’il soit possible de garder 15 titres en portefeuille au lieu de 10 titres. Pour peaufiner la méthode, on peut raffiner notre choix en ajoutant des critères fondamentaux comme ceux-ci :

 

  • endettement;
  • révision des bénéfices (bénéfices surprises);
  • les recommandations des analystes.

 

Les résultats de la sélection

Il y a de fortes chances que vous ayez un rendement en dividende plus important que celui des Dogs of the Dow. La raison est simple : les entreprises de service public. Le S&P 500 contient beaucoup de compagnies de services publics (téléphone, transport de gaz, production d’électricité, etc

 

De plus, vous allez remarquer aussi que le critère de dividende fera sa marque. Effectivement, en moyenne, les titres sélectionnés auront bien sûr le meilleur rendement en dividende, mais aussi une évaluation plus faible de ses pairs. C’est la force des méthodes de sélection des dividendes :

 

  • acheter des entreprises peu dispendieuses (acheter en bas du marché);
  • recevoir un rendement en dividende attrayant.

 

Connaissiez-vous les Dogs du S&P 500?

Pensez-vous que cette technique aura de meilleurs résultats que le marché?

 

Les Dogs du S&P 500 posent un petit problème. Le manque de diversification est réel. Un mélange de Dogs of the Dow et de Dogs du S&P 500 dans votre portefeuille réglera sans doute le problème.

One Reply to “Les Dogs du S&P 500”