Une maison, un actif?

Une maison comme actif, est-ce la bonne façon de voir la valeur d’une maison?  En début de semaine, je mentionnais les avantages de posséder sa propre maison.  Par contre, je finissais l’article avec un mais.  

 

Un mais qui disait qu’une maison n’est pas un si bon actif que ça.  J’imagine que vous voulez en savoir plus là-dessus?  Alors, dans un instant, c’est ici que vous allez comprendre que, ce que tout le monde nous enseigne à propos d’une maison, n’est peut-être pas si exact.

 

Le fameux conte de fées

Vous venez tout juste de sortir de l’école avec votre diplôme en main.  Avec ce nouveau salaire, vous dépensez.  Après tout, vous le méritez bien.  Vous avez usé vos fesses sur les bancs d’école pendant plusieurs années.  Et hop, on achète l’auto que l’on désirait tant… neuve de surcroît. Évidemment, vous rencontrez cette belle brune (comme ce fut mon cas) qui vous fait de l’oeil et vous tombez sous le charme.

D’un commun accord, vous emménagez ensemble, mais hélas, les deux chats suivent ses boîtes dans votre nouvel appart (comme ce fut mon cas). Par amour pour elle, vous acceptez évidemment ses merveilleux anges félins qui laissent leurs poils partout et déchirent votre divan (comme ce fut mon cas).

 

Après un certain temps, vous prenez tous les deux de l’expérience au travail et la conséquence est la suivante : vos revenus augmentent (oui, je n’ai pas oublié que mon article parle de la maison… j’y arrive) 🙂

 

Votre rêve se réalise enfin

Après quelques recherches, vous tombez sur la maison de vos rêves ou devrais-je dire, la maison de rêve de la belle brune (comme ce fut mon cas). On achète la maison, même si c’est un peu cher parce qu’en fin de compte, c’est l’achat de votre vie et que l’on n’est jamais perdant avec une maison. Voilà le premier mythe que je veux dénoncer.

 

Avec de tels arguments venant de vos conseillers financiers, on aurait tendance à y croire (comme ce fut mon cas). Il doit savoir de quoi il parle puisque son métier est de guider les gens vers la réussite financière.

Cependant, avec une maison, vous héritez d’une nouvelle taxe, soit l’impôt foncier. Vous devez mettre de nouveaux meubles dans cette nouvelle maison (surtout pour remplacer le divan que les chats ont ravagé), sans compter les électroménagers parce que la jolie brune adore faire à manger.  Soit dit en passant, j’adore que ma conjointe fasse à manger… je t’aime chérie, tu le sais hein? 🙂

 

En quelques mois, juste avec l’achat de cette maison, on se retrouve avec une grosse hypothèque sur le dos et des dettes de cartes de crédit pour acheter les commodités nécessaires. Ainsi, le surplus de revenus que l’on possédait s’envole dans cet actif, que nous devrions appeler finalement un passif, non?

 

Une maison est en fin de compte un passif

Comme être humain, nous avons toujours tendance à imiter la foule. Si vos parents et vos conseillers et même vos amis vous disent que votre maison est le meilleur actif que vous pouvez posséder, vous allez les croire. Vous allez les croire parce qu’il est difficile de se démarquer du lot et de penser différemment de la foule.

 

J’ai moi-même pensé longtemps comme la foule. Cela représente tout un défi de faire le contraire des autres. Mais une fois faits, vos résultats sont stupéfiants.

 

Je voudrais faire un parallèle ici avec le marché boursier. Depuis quelques années, j’investis à la bourse autrement. Au début, on a tendance à écouter les analystes, les nouvelles et surtout son beau-frère. Mais avec le temps, j’ai compris que si la moyenne des gens ne faisait pas vraiment d’argent à la bourse, il fallait faire autrement que la foule.

 

Actuellement, il est très rare que je me fie aux autres pour choisir mes placements boursiers. Je me suis entouré de quelques personnes qui ont de l’expérience et dont j’admire énormément la philosophie de placement. À la limite, seulement ces personnes peuvent espérer m’influencer et encore…

 

Lorsqu’on décide nous même, pour la bourse ou pour toutes autres décisions financières, on devient plus libre comme humain et cet état d’esprit est très puissant pour accomplir ses projets et atteindre ses buts.

 

Il faut changer notre vision

On peut penser de la même manière avec notre maison.  Et si notre maison était un passif?  Remettons en question les opinions des autres et les croyances populaires sur la maison et son titre d’actif le plus important pour le commun des mortels.

 

Une maison apporte des dépenses nombreuses (hypothèque, taxes, assurances, entretiens, etc..) et aucun revenu.  D’autant plus que nous avons tendance à nous procurer une grosse maison pour impressionner la fameuse foule, surtout en ces temps de faibles taux d’intérêt.  Je sais que la majorité croit qu’une maison est l’investissement de leur vie, mais il faut penser autrement.

 

Une maison est un passif puisqu’elle vient chercher constamment de l’argent dans nos poches sans nous apporter aucun revenu supplémentaire.  Un actif fait complètement l’inverse.  C’est-à-dire qu’il nous apporte des revenus et permet de nous enrichir à travers le temps.

 

La plupart des gens travailleront toute leur vie pour payer cette grosse maison.  Cette façon d’agir vous fera manquer des opportunités.  Si au lieu d’utiliser votre argent après impôt pour payer le gros prêt hypothécaire, vous investissiez dans des placements rapportant des revenus, votre bilan sera définitivement beaucoup plus reluisant dans quelques années.

 

Beaucoup de gens ont des problèmes financiers.  Ils utilisent leur augmentation de salaire pour dépenser plus et surtout, pour acquérir une plus grosse maison.  Au final, il se retrouve avec une maison leur apportant des dépenses.

 

Est-ce que votre maison est un actif ou un passif pour vous?

 

Êtes-vous prêt à demeurer dans une maison plus modeste pour accroître la colonne de vos actifs?

 

J’aime bien avoir ma propre maison, surtout avec les avantages qu’elle nous procure.  Par contre, ce n’est pas un actif, mais un passif.  Tout au plus, je considère ma maison comme un réservoir de capital qui me permettra un jour de le déployer pour acquérir… justement des actifs.

13 Replies to “Une maison, un actif?”

  1. Tu as raison, la maison n’est pas un actif mais bien un passif. Comme tu l’as dit il y a déjà le fait quel ne produit aucune richesse. Au contraire elle nous coûte en entretien.

    Mais il a d’autres points que je mettrai en avant. Une maison freine notre mobilité ce qui est important en cas de chômage. Enfin quand tous les enfants sont partis elle devient beaucoup trop grande, coûteuse en chauffage et inadapté.

    Je préfère être locataire. Ainsi je suis libre de changer de ville ou de quartier et je peux prendre plus petit ou plus grand en l’espace 3 mois. Et surtout j’investis la différence.

    • Salut Julien,

      Évidemment je partage ton opinion… sur presque tout. Je crois tout de même qu’être propriétaire a des avantages indéniables, comme je le mentionnais dans mon dernier article. Ces avantages font qu’il est plus adéquat, financièrement parlant, de posséder sa maison. D’un autre côté, je sais qu’en Europe les prix des maisons sont très élevés. Peut-être que tu peux nous en dire plus à ce sujet?

      Au moins, tu es conscient d’investir la différence entre le montant de ton loyer et le montant que tu aurais à payer sur une hypothèque. Cette stratégie est parfaite. Malheureusement, les gens dépensent ce surplus à d’autres fins, comme pour des biens de consommation, voyages, voitures plus luxueuses, etc…

  2. LOL Excellent sens de l’humour! La façon dont l’article déboulait j’étais persuadée que tu allais dire que l’achat de la maison, combiné avec la belle brune et les chats t’avaient amené tout droit au divorce, qui est, comme on le sait, une source impitoyable d’appauvrissement financier. Par contre dans mon cas ça a aussi été une source d’enrichissement spirituel lol! Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort, n’est-ce pas? 😉

    Donc Oui, je suis d’accord avec l’article. C’est aussi très étrange, la façon dont tu l’expliques. Mon ex est conseiller financier et il ne rate pas une occasion de me dire que je suis assise sur une mine d’or avec la valeur que la maison a prise avec le temps. Je lui répond systématiquement que je ne le vois pas comme ça… L’entretien (toit, fenêtres, patio, terrain, et j’en passe), les taxes qui augmentent au fur et à mesure que l’on dépense en rénovations, bref… je sais qu’il ne s’agit pas d’une mine d’or, en tout cas pas comme il aimerait que je le vois. Comme s’il m’avait fait une faveur de me la laisser alors qu’il ne pouvait pas lui même se permettre de la garder! Bref ton article a définitivement eu mon attention et a frappé au bon endroit.

    J’ai l’intention de la revendre dans une dizaine d’années, quand les enfants seront à l’université ou en tout cas, à Montréal ou indépendants. Je m’installerai dans quelque chose de beaucoup plus petit, plus facile à gérer/à garder propre. Avec un peu de chance je ferai un profit mais je ne le vois pas vraiment ainsi de toute façon. Je vis dedans et juste ça m’apporte la plus-value qui m’intéresse. Je ne le vois pas comme un investissement.

    Merci pour cet excellent article et au plaisir de continuer à te lire!

    • Effectivement, pour moi une maison est plutôt un réservoir de capital qu’un actif comme tel. C’est justement ça que je veux dénoncer, soit le fait que la majorité des conseillers financiers considèrent notre maison comme le plus bel actif que l’on peut posséder (je sais qu’ils pensent comme ça puisque j’ai reçu ma formation en même temps qu’eux et c’est ce que l’on nous enseignait dans nos cours)

      Bref, ce commentaire est pour tout le monde: Élarchissez vos possibilités de placement plus loin que le simple fait de posséder une maison….

  3. Salut Mathieu,

    Je partage ton opinion…une maison est au mieux un contenant à épargne forcée.

    À mon avis, la définition « actif » la plus efficace est celle de Robert Kiyosaki: « un bien qui vous rapporte de l’argent immédiatement ». Elle rejoint la tienne.

    La lecture de son livre Père riche, père pauvre a beaucoup influencé ma pensée sur ce point et sur les finances personnelles. D’ailleurs, je conseille cette lecture à tes lecteurs. Il n’est pas comme les autres gourous de la finance personnelle…plus pratique et plus pragmatique.

    Initialement, ma conjointe et moi voulions acheter un condo. Depuis cette lecture, nous visons plutôt l’achat d’un plex ou d’une maison avec des chambres au sous-sol. Certes, il y a pas mal de responsabilités venant avec, mais l’hypothèque est payée par les locataires. J’en parle dans quelques-uns de mes billets sur mon blog.

    L’avenir nous dira si nous avons fait le bon choix.

    Au plaisir!

    P.-S. Ton blog est vraiment intéressant.

    • Moi aussi, le livre de Kiyosaki a vraiment changé ma vision des finances personnelles et surtout détruit les idées véhiculées pas tout le monde sur ce sujet.

      Locataire peut-être une bonne idée aussi, à condition d’investir la différence entre le loyer et l’hypothèque présumée. Malheureusement, la majorité consomme avec cette différence au lieu d’investir dans des actifs payants.

      Qu’elle est ton choix finalement, plex ou maison avec chambres pour location?

      Merci pour tes commentaires sur mon blog. Je travaille beaucoup dessus 🙂

  4. C’est vrai qu’une maison est un passif, je m’en suis rendu compte quand j’ai du vendre ma maison dans un secteur mono-industrialisé, j’ai pas fait un cenne avec, pire ça m’a couté la prime SCHL. En immobilier, le secteur est très important.
    Les jeunes devrait vraiment s’acheter des plex au lieu d’une maison unifamiliale en premier.

    Très bon article Mathieu. Kiyosaki est vraiment un génie.

    • Effectivement, on dit souvent qu’en immobilier il y a seulement 3 choses à respecter pour réussir. Le premier, c’est le secteur. Le deuxième, le secteur. Et évidemment, le troisième ….. le secteur.

      Quant à savoir si les jeunes doivent s’acheter une maison ou un plex comme premier achat, je pense qu’il y a beaucoup de variables à analyser. Pour moi, une seule variable est importante et c’est d’être chez moi… et surtout, d’y être seul. Alors, mon choix est sans le moindre doute une maison plutôt qu’un plex. Je ne souhaite plus habiter avec des gens dans le même immeuble que moi. Mes longues études universitaire ont fait en sorte qu’habiter dans un logement c’est terminé!!! Mais, bon, chacun son choix n’est-ce pas?

  5. Salut Mathieu!

    En fait, mon choix n’est pas encore fait entre le plex ou la maison de chambres. Pour l’instant, j’accumule ma mise de fonds.

    À la prochaine…

    • Fais nous savoir ton choix

      et bonne chance dans ta recherche!!!!

  6. Rétroliens : Revue - Logiciel: Quicken Home & Business | finir-riche.net

  7. Rétroliens : Maîtriser son coût de vie

  8. Rétroliens : Une maison comme actif