Comprendre la bourse est essentiel pour réussir

Comprendre la bourse est le saint Graal des investisseurs.  Qui n’a pas rêvé d’y faire fortune ?  Ce marché financier est sans doute l’un des plus dynamiques et des plus intéressants à suivre… du moins pour moi :-).  Mais avant toute chose, comment peut-on comprendre la bourse?

 

Cet article est le dernier de ma série sur la vulgarisation des marchés financiers et de leurs possibilités d’investissement.  Le premier étant le marché monétaire et le deuxième le marché des obligations.

 

Je ne vous le cacherai pas : tous mes actifs en valeurs mobilières sont à la bourse.  J’ai évidemment un compte courant et un fonds d’urgence qui ne sont pas à la bourse, mais tout le restant de mon magot y est. Pas besoin de vous dire que j’adore ce marché financier.
 
En étudiant les entreprises publiques, on en vient à comprendre plusieurs choses.  On découvre des nouveaux produits et services ou même, des gestionnaires incroyables dont on peut s’inspirer.

 

Comprendre la bourse pour y investir

Évidemment, on investit à la bourse pour avoir du rendement.  Sur de longues années, le rendement de la bourse est de +/- 9-10%.  Ainsi, on double son capital en 7 ans.  Pas si mal comme rendement, non?  Mieux que notre 2% de chez ING.

 

En passant, d’où vient mon 7 ans???  Je vous dévoile la règle du 72.  Pour savoir combien de temps il vous faudra pour doubler votre capital, vous prenez le chiffre 72 et vous le divisez par votre rendement espéré (72 / 10 = 7,2 ans).

 

Aussi, il faut comprendre qu’avec la bourse on s’enrichit à travers le temps en battant l’inflation. Comprenez que si votre rendement est plus faible que l’inflation, vous allez vous appauvrir.  Ce qu’il y a de magique avec la bourse, c’est que les entreprises s’adaptent assez bien à l’inflation.  
 
Ils réussissent toujours à augmenter le prix de leurs produits ou services et refiler la hausse des coûts de production aux consommateurs.  De ce fait, le marché boursier surpasse l’inflation et enrichira donc les actionnaires.

 

Une de mes raisons préférées qui me poussent à comprendre la bourse et d’être présent dans le marché boursier est le fait de participer au capitalisme et à l’activité des entreprises.  Je me sens comme un partenaire dans l’entreprise.  Je suis un entrepreneur manqué en fait:-)
 
J’aurais voulu démarrer mon entreprise (j’y pense encore d’ailleurs et j’ai commencé quelque chose depuis quelques mois à ce propos) et construire quelque chose à partir de rien, tout en rendant service à des gens.  
 
Par contre, mon travail actuel de vétérinaire est loin de réaliser ce genre de péripéties entrepreneurial.

 

Nous sommes chanceux au Québec ou en Europe de pouvoir participer au capital de ces sociétés.  Nous avons la possibilité de nous enrichir en ayant comme associé les plus belles entreprises du pays.  C’est ce qui forge la richesse d’une nation et en fin de compte, des individus selon moi.  
 
J’ai toujours pensé que c’était peut-être pour cette raison que certains pays n’ayant pas de bourse se retrouvent souvent en difficulté.

 

Finalement, comprendre la bourse nous permet d’accéder à entrepreneuriat facilement. Imaginer la complexité si l’on voulait devenir actionnaire, mais que le marché boursier n’existait pas. Il faudrait constamment créer une entreprise et une autre…. et une autre.  
 
Beaucoup de travail pour simplement avoir des actions non?

 

Les 2 grandes familles boursières

On investit de deux façons à la bourse.  Il y a l’analyse fondamentale.
 
Cette manière d’investir est ma préférée.  On se met carrément dans la peau des entrepreneurs.  Il s’agit d’étudier les états financiers de l’entreprise et de choisir celle qui répond à vos critères.
 
Habituellement, on cherche une entreprise en croissance, peu endettée, rentable et bien sûr, pas cher :-).  De grands investisseurs font partie de cette famille dont Warren Buffett, Peter Lynch et plus près de chez nous Stephen Jarislowsky.

 

L’autre façon, c’est l’analyse technique.

Cette façon de voir la bourse est différente de l’analyse fondamentale.  Ici, on s’intéresse carrément à la loi suprême de l’économie : la loi de l’offre et de la demande.  En étudiant les graphiques des cours boursiers, il est possible de déterminer où se situent cette offre et cette demande.  
 
L’objectif est d’investir lorsqu’un titre démontrera une tendance haussière. Celle-ci se produira lorsque la demande du titre sera plus forte que l’offre, poussant ainsi le prix à la hausse au grand bonheur des actionnaires.

 

Quelle est la meilleure méthode selon vous ?

En fait, c’est la méthode que vous comprenez et que vous maîtrisez. L’important c’est de bien dormir la nuit :-).  Les deux méthodes fonctionnent très bien.  Des gens se sont enrichis en pratiquant l’une ou l’autre de ces méthodes, et pourquoi pas faire les deux…

 

Par contre, il faut éviter le combat en fondamentaliste et technicien.  Certains disent que le technique c’est nul, d’autres que le fondamental est impossibles puisque les marchés sont efficients.  Foutaise !!!  

La preuve, j’ai un ami dont les rendements depuis 10 ans sont de 40%/an. Avec ces statistiques, vous croyez que le marché est efficient en tout temps ????

 

Bien que le marché boursier fait peur à certains, il y a un début à tout.  Il faut évidemment comprendre la bourse avant d’y mettre de grosse somme. Commencez par comprendre les fonds communs, puis après quelque temps, faites vos premiers pas dans l’achat de Fonds Négocié en Bourse (FNB) et même des actions individuelles.  
 

C’est en forgeant qu’on devient forgeron, alors c’est en investissant que l’on devient investisseur.

 

Avez-vous des placements en Bourse?

 

Quel est votre style, fondamental ou technique?

 

La Bourse nous offre des opportunités vraiment intéressantes. Cependant, il faut s’informer et comprendre la bourse pour y tremper ses orteils.  J’aime bien le dicton : Connaissances = Pouvoir 🙂