Message du temps des fêtes à mon cousin

Le temps des fêtes est évidemment le moment le plus propice à rencontrer les membres de sa famille, et surtout ceux dont la dernière conversation remonte à des lunes.  Durant un souper de Noël, un cousin me demande si je suis toujours aussi intéressé par les finances.  Ma première réaction fut: « Quoi, tu ne vas pas sur mon blog Comprendre vos finances!!! »

 

Après ce petit moment embarrassant, je lui dis que je suis toujours aussi accro aux finances personnelles.  Mon cousin à 10 ans de moins que moi, autant dire qu’il commence à peine sa vie d’adulte.  Il me demandait par quoi devrait-il commencer pour se construire un bon patrimoine.  Je vous laisse avec les réponses que je lui ai suggérées.

 

Se faire des plans

En finance, une règle des plus élémentaires est de se faire un plan.  Tout ça dans un seul et unique but: savoir où l’on va.  En mettant nos balises, il sera plus facile de connaître le chemin pour atteindre nos objectifs.  De plus, il faut appliquer un certain automatisme à nos finances pour que le tout se déroule sans nécessairement se casser la tête toutes les années.  Je lui ai fait part de mon plan à 3 étapes:

  • remboursement de dette;
  • devenir propriétaire;
  • investir son épargne.

Remboursement de ses dettes

Pour commencer à accumuler de l’argent, il faut éviter la surconsommation et rembourser ses dettes.  Qui rembourse ses dettes s’enrichit comme dirait ma petite maman.  En plus, pour profiter des marchés boursiers et/ou immobiliers (et donc profiter des sagesses de l’investissement à long terme), l’on se doit de se prémunir des effets négatifs de l’investissement.  Je parle bien sûr des volatilités à court terme que doit supporter un investisseur.  Pour surmonter le tout, on doit avoir les reins solides.

Par conséquent, à mon avis, on doit avoir une réserve d’argent pour éviter de liquider au pire moment.  Un genre de « fonds d’urgence » égale à 3 mois de coût de vie est un minimum.  Aussi, advenant un événement tragique, mieux vaut ne pas laisser sa famille dans le besoin.  Une bonne assurance et un testament écrit dans les normes sont la base.

 

Être chez soi et devenir propriétaire

Possédez sa maison et détenir une résidence principale est le deuxième volet du succès selon moi.  L’achat d’une maison entraîne des « qualités financières » que je recherche souvent:

  • épargne automatique et forcée;
  • prise de valeur dans le temps;
  • conservation de son pouvoir d’achat.

Bien sûr, une maison que l’on habite n’est pas vraiment un placement en tant que tel.  Bien des dépenses doivent être tenues en compte par le propriétaire.

Cependant, la dette hypothécaire nous oblige à économiser et une équité devient disponible pour d’autres fins d’investissement éventuelles.  Évidemment, certains iront investir dans l’immobilier avec des immeubles à revenus, ce qui est une bonne idée aussi.  Une belle façon de se procurer une rente intéressante pour notre retraite.

 

Une stratégie de placement

Le dernier volet, mais non le moindre, investir!!!  Choisissez des véhicules de placement vous empêchant de payer de l’impôt.  Maximiser donc vos REER et le CELI, ou bien le REEE pour vos enfants.  Ces véhicules vous permettent de profiter pleinement du principe des intérêts composés, une véritable force de la nature.

Établissez une stratégie de placement selon votre tolérance au risque, et surtout, selon votre échéancier de retrait .  Rien ne sert d’avoir des placements conservateurs et sécuritaires dans un REER si celui-ci n’est pas touché avant 15-20-25 ans.   Respectez vos objectifs à court et long terme.

Voilà en résumé la discussion que j’ai eue avec mon cousin.

 

Croyez-vous que mon plan est trop simple et idéaliste?

Avez-vous des suggestions pour moi et les lecteurs?

 

Je pense bien que ce petit plan est la clé du succès pour obtenir un certain succès financier.  En fait, j’espère, puisque je le mets en œuvre moi-même

 

One Reply to “Message du temps des fêtes à mon cousin”