Le RAP: une stratégie intéressante?

Le régime d’accession à la propriété est une solution souvent préconisée par les conseillers financiers et les courtiers hypothécaires pour obtenir une mise de fonds adéquate pour l’achat d’une résidence. Ce programme est bon pour toute personne faisant l’achat d’une première maison ou n’ayant pas été propriétaire depuis les 5 dernières années.

 

Le régime d’accession à la propriété (le RAP) existe depuis les années 90.  Celui-ci devait prendre fin en 1994 et l’objectif était de financer l’achat d’une première maison.  Évidemment, le régime d’accession à la propriété est devenu depuis ce jour permanent.  En gros, il consiste à sortir une somme de son REER (un maximum de 25 000$) pour obtenir la mise de fonds nécessaire pour l’achat de sa maison.  En étant en couple, la possibilité se chiffre à 50 000$.

 

D’entrée de jeu, pour que la stratégie en vaille la peine, il est préférable de prévoir la liquidité nécessaire et rembourser le montant utilisé sur la période réglementaire de 15 ans.  Sinon, le retrait de son REER devient imposable. L’état nous offre un cadeau puisque le premier remboursement peut se faite à la fin de la deuxième année civile de l’année du retrait.

regime accession propriete rap

Les petites règles du RAP

Il est important de savoir deux petites choses par rapport au régime d’accession à la propriété. Premièrement, les fonds provenant du REER doivent être conservés au moins 90 jours pour pouvoir être déductibles de votre impôt.  Vous comprendrez que sans cette petite règle, certains abuseraient des retours d’impôt possibles que le REER procure.

Deuxièmement, il est toujours possible d’emprunter une somme dans une banque si notre REER à peu de fonds disponibles.  Alors, on peut dire que le régime d’accession à la propriété est vraiment « accessible » pour tout le monde. Évidemment, la règle des 90 jours s’appliquera encore ici.

 

Le RAP: une stratégie intéressante?

Loin de moi l’idée de vous décourager.  Le RAP amène des avantages indéniables:

  • aucun intérêt à payer sur la somme en question (prêt à soi-même);
  • paiement hypothécaire moindre;
  • montant hypothécaire plus petit à rembourser.
Mais, on doit vite réaliser qu’il existe des effets négatifs au retrait d’une portion de ses REER tôt dans la vie.  Il peut être très coûteux de « rapper » et il faut faire les calculs correctement.
Le régime d’accession à la propriété et ses désavantages
Bon, voici le côté plus sombre du RAP.  Il ne faut pas oublier que le REER est un véhicule pour amasser de l’argent pour sa retraite.  La force exponentielle  de ce régime, qui permet d’accumuler de forte somme à l’abri de l’impôt, est l’avantage majeur d’un tel régime.

Par conséquent, il faut prendre en considération la perte énorme que vous effectuerez dans votre REER pour votre retraite.  La somme que vous sortez ne pourra jamais réaliser les rendements exponentiels prévus.

De plus, n’oubliez pas que la maison n’est pas un actif, mais bel et bien un bien de consommation.  Alors, y consacrer trop d’argent n’est sans doute pas la meilleure des stratégies pour vous enrichir.
Mon expérience dans le régime d’accession à la propriété (RAP)
Je vous propose un tel article puisque j’ai utilisé moi-même ce régime il y a près de 10 ans.  Bien content à l’époque de réunir une somme facilement pour acheter ma première maison et réunir la mise de fonds assez facilement.

Par contre, à cette période, je connaissais moins de choses en finances personnelles et je croyais faire un bon coup… surtout que tout le monde me disait que c’était une bonne idée.

Si revenir en arrière était possible, je ne referais pas de « RAP ».  Je pense que je me suis appauvrie, ou du moins, que j’aurais pu m’enrichir davantage.  En fait, si vous êtes en mesure de réaliser des rendements plus élevés que les taux hypothécaires, vous aurez une bonne partie de la réponse.
Investir son pécule en bourse ou en immobilier vous permet sans doute de faire mieux que ces taux d’intérêt.  Par contre, si vous êtes très conservateur et que votre portefeuille est bien rempli d’obligation, la réponse sera sans doute différente.
Bref, l’important est de faire ses calculs et de ne pas se fier uniquement aux courtiers et banquiers. Prenez le temps de voir l’impact de cette décision sur vos finances à long terme.

Pensez-vous acheter une maison cette année?

Le régime d’accession à la propriété (RAP) est-il dans votre mire?

Une chose est certaine, devenir propriétaire est une des choses les plus agréables.  Vous êtes véritablement chez vous, vous faites de l’épargne automatique et vous protégez votre maison de l’inflation.

Les commentaires sont désactivés.