Visa, ça va?

Vous souvenez-vous du slogan de la plus grande entreprise de crédit au monde?  C’était: Visa, ça va? Eh bien, ça va pour le blog, puisque vendredi dernier je suis devenu actionnaire de Visa. Évidemment, rassurez-vous, je n’ai pas acheté ces actions à crédit…

 

Je pense que la baisse récente du titre de Visa (NYSE:V), passant de 235$ à près de 200$, amène une belle occasion d’investissement pour une entreprise de qualité de ce type.  À 204,42$, je suis certain que cette entreprise produire un bon rendement à long terme.

La croissance de Visa est assez spectaculaire depuis son arrivée en bourse.  Un investissement de 10 000$ fait en 2008 vaut maintenant près de 34 000$ en 2014, soit un rendement de 22,6%/an. Peu d’entreprises peuvent affirmer une telle chose.  Ce qui est encore plus intéressant, c’est que cette croissance ne fait que commencer.

 

Ce que Visa peut faire pour l’investisseur

Il semble qu’à court terme, les revenus seront légèrement inférieurs que prévu. Ce genre de nouvelle est désastreuse pour les boursicoteurs, mais il en profiter qu’en on possède un horizon de placement à long terme. Une telle compagnie mérite amplement d’être détenue pendant des années.

Le bilan est bon, pas de dette, un rendement plus qu’acceptable et surtout, une force de son réseau incroyable. Voyez présentement un compétiteur qui pourrait dépasser Visa?  Pratiquement impossible (je me garde une petite gêne quand même.)  Cela prendrait une fortune à une entreprise qui voudrait concurrencer Visa.

visa

En fait, avec Mastercard, Visa est en situation de duopole…. on pourrait ajouter aussi Americain Express.  Sauf que Visa ne prête pas d’argent, elle s’assure simplement que sa plateforme entre les marchands et les banques fonctionnent.

C’est véritablement un beau modèle d’entreprise à posséder.  De plus, l’entreprise rachète de ses actions.

 

Croyez-vous à la  force de Visa?

Êtes-vous Visa ou Mastercard?

 

Visa est définitivement une entreprise exceptionnelle.  Le prix payé pour une telle entreprise est raisonnable.  Je suis certain de faire croître mon argent avec Visa.

Incoming search terms:

  • visa

4 Replies to “Visa, ça va?”

  1. Excellente acquisition!

    Une entreprise pilier dans son secteur d’activité et acquise à un coût raisonnable et surtout dans un optique de long terme.

    D’ailleurs si le titre poursuit sa descente en bourse, je vous conseillerais d’augmenter votre position et de diminuer votre coût moyen.

    Martin

    Martin Articles récents…Assumer le risque financier à court terme permet de toucher la récompense associée à l’investissement en bourse sur le long termeMy Profile

  2. Bonjour Mathieu,

    Est-ce que tu pourrais nous donner un peu plus de détails sur le pourquoi de cet achat?

    Par exemple, quel niveau de croissance passé et attendu et pour combien de temps?

    Merci à l’avance!!!

    • En fait, les revenus de Visa croissent de 9% environ en ce moment et 13% l’an dernier. Ce qui est assez important dans le contexte actuel. Je pense qu’ils peuvent faire beaucoup mieux étant donné que le marché du débit et du crédit augmente rapidement, c’est vraiment une industrie en plein essor… surtout dans les pays émergeant. J’ai déjà lu quelques parts que plus de 50% des gens de la planète payent cash leurs dépenses. Imagines le marché potentiel pour une grande compagnie comme Visa, qui a fait ses preuves. Son réseau et la force de sa marque en font des barrières à l’entré pratiquement infranchissables.

      Pour la croissance passée, c’est absolument « WOW!! » Depuis 10 ans, la croissance des revenus est plus que 16%/an, les bénéfices en croissance de 20%, sans compter les bénéfice par action de 29%/an depuis son entré en bourse (2008). C’est fou ce que le rachat d’action peut faire. Pas surprenant que le titre a procuré un rendement de +/- 24%/an en 6 ans.

      Pour le futur… je ne sais pas hi, hi 🙂 . Impossible de savoir, mais on a des bases évidemment. Le président, Charles Scharf , a affirmé qu’il vise une croissance des revenus et des bénéfices dans les 2 chiffres avec des free cash flow de 5 millions.

      Compte tenue du modèle d’affaire de Visa, de sa situation de quasi monopole et de la croissance possible, l’achat se fait à un prix somme toute raisonnable à mon avis. Malheureusement, seul le temps nous le dira….