Warren Buffett, un véritable modèle à suivre

On parle souvent de Warren Buffett lorsqu’il est question du monde de la bourse.  Certains adorent ce personnage, tandis que d’autres détestent… sans doute par jalousie.  Je suis dans le premier camp. Quand on regarde ce que cet homme a réalisé, je pense bien que l’on doit suivre son exemple, du moins, tenter de le reproduire.  Pour ceux n’ayant pas eu la chance de lire sur cet homme, voici en gros un résumé de ses enseignements.

 

Je vous parle de Warren Buffett aujourd’hui puisque ces derniers jours, j’ai eu la chance de relire plusieurs documents à son sujet.  Dire que j’ai de la « chance » est un peu …bizarre.  Il y a une très bonne raison qui explique que je possède ce temps libre depuis deux semaines: j’ ai eu un accident.

 

Des nouvelles de moi

Malheureusement, je me suis perforé l’avant-bras avec un couteau… jusqu’à l’os.  Tant qu’à bien faire, ce couteau en a profité pour me sectionner complètement l’artère du bras ainsi que mon nerf.  Du coup, disons que ma main n’est pas vraiment mobile et que l’on ne sait pas si mon index et mon pouce reviendront à la normale.  Bref, cet article va me prendre sans doute 3x plus de temps à écrire, étant donné que seulement ma main droite travaille :-).  Au moins, ma main sera sauvée…


 
L’exemple à suivre: Warren Buffett

Dans la quête d’un modèle de réussite, je cherche toujours quelqu’un ayant évidemment réussi,  mais intelligent, déterminer, et surtout, généreux.  À quoi bon avoir un modèle si celui-ci est avare dans ses enseignements, n’est-ce pas?
 
Dans le monde de l’investissement, Warren Buffett est sans conteste mon modèle; un genre de mentor quoi. Il est le président de Berkshire Hathaway.  À partir de presque rien dans les années 50, ses investissements valent plus de 50 milliards aujourd’hui.  Évidemment, on peut sans doute tirer d’importantes leçons de cet investisseur boursier.

 

Les grands principes de Warren Buffett

Il y a beaucoup de leçons à tirer des expériences de Warren Buffett, lui qui en a vu tant passé.  Les rapports annuels de Berkshire Hathaway et les lettres aux actionnaires sont de véritables bijoux.  Lire ces documents vous procurera des années d’étude boursière.  C’est véritablement un must pour qui veut percer le mystère de la bourse.

 

Sa philosophie d’investissement est assez simple.  En résumé, ses enseignements prêchent l’idée d’acheter des entreprises faciles à comprendre dont les profits augmenteront à travers le temps; tout en payant un prix raisonnable. Rassemblez quelques titres dans votre portefeuille répondant à ces critères, et le tour est joué.
 
Dans le dernier rapport annuel, on voit les positions importantes que Buffett possède à la bourse, vous donnant ainsi une idée du genre d’entreprise qu’il aime:

  • Americain express;
  • Coca-cola;
  • Conoco Phillips;
  • Directv
  • IBM;
  • Moody’s
  • Procter & Gamble;
  • Wells Fargo, pour ne nommer que ceux-là…..
Il faut absolument savoir ce qui caractérise ces entreprises, pour nous permettre de les identifier.  Ce qui est bon pour Warren Buffett est sans aucun doute bon pour nous n’est-ce pas?
 
Simplicité
S’en tenir aux choses simples, aux entreprises que nous sommes capables de comprendre.  Ainsi, des épiceries, dépanneurs et banques sont plus faciles à comprendre que des fabricants de fibres optiques ou des entreprises biomédicales.

 
Qualités essentielles
En plus d’être simple, il doit avoir peu de concurrence, ou du moins, avoir des barrières à l’entrée qui empêchent ces mêmes concurrents de nuire à la croissance et à la rentabilité de votre entreprise.  Par exemple, des marques de commerce présente et populaire dans le monde entier répondent à ce critère. L’entreprise qui me vient tout de suite en tête est Coca-Cola.
 
D’autres exemples de barrières à l’entrée sont sans aucun doute les coûts de production.  Plus une entreprise a de faibles coûts, elle peut offrir au rabais sa marchandise, laissant la concurrence avec des miettes.  Walt-Mart et Costco ont un modèle d’affaire de ce genre.

 
Utiliser sa boule de cristal
Évidemment, je ne veux pas vous transformer en madame Minou ou en Jojo Savard, encore moins de tenter de prédire le marché.  En fait, il suffit juste de réaliser que votre investissement doit être durable dans le temps, que celui-ci n’est pas affecté par les modes et la technologie.
 
On sait bien que Exxon Mobil continuera à vendre du pétrole dans le futur ou que Mc Donald’s continuera à vendre des frites.  Par contre, est-ce que Microsoft sera un grand leader du logiciel dans 10 ans? Difficile à dire, par contre, je sais pertinemment que dans 10 ans, j’irai au Mc Donald’s prendre un Big Mac et un Coke… en voiture (qui aura besoin d’essence) :-).

 
Endettement
Comme une personne, une entreprise ne doit pas être endettée, ou à tout le moins, la contrôler.  Il ne faut jamais dépendre de l’humeur des banques et des prêteurs.  Advenant un dur coup comme une récession, l’entreprise endettée sera affaiblie, contrairement à celle qui est en santé qui en profitera pour avaler un concurrent ou augmenter ses parts de marché.

 
Connaissiez-vous Warren Buffett et Berkshire Hathaway?
 
Croyez-vous que les petits investisseurs peuvent ramasser une petite fortune à la bourse?

 
Ainsi, s’il y a une chose à retenir de ce billet (à part de ne pas jouer avec les couteaux et qu’il est difficile d’écrire d’une main) qu’investir en bourse avec des entreprises de qualité, acheter à prix raisonnable, est un gage de succès.

8 commentaires à propos de “Warren Buffett, un véritable modèle à suivre

  1. Mathieu je te souhaite un prompt rétablissement. Belle leçon que de continuer a écrire des article alors que l’on est handicapé d’une main (je l’espère provisoirement ).

    Pour l’article , oui il fait investir dans ce que l’on comprend quoique être visionnaire permet les plus belle plus values. Miser sur google lors de son entrée en bourse aurait été un jackpot. Or peu d’entre nous était capable de définir ce que ce moteur allait apporter comme bouleversement . Je ne parle même pas des Facebook , Instagram et compagnie …

    Dans 10 ans tu continuera a utiliser du pétrole ? Peut être mais la situation peut évoluer . Si le pétrole devient trop cher et que les consommateurs se tourne vers d’autres technologies ( électrique , hydrogène …) quid des compagnies pétrolières qui n’auront pas su négocier le virage ? La valeur boursière pourrait chuter . Sî tout le monde devient écœurer par la mal bouffe , mac do pourrait sombrer… C’est une pure spéculation mais tout est possible.

    • merci Nouredine,

      en fait, ce que je souhaite faire comprendre aux gens c’est qu’il n’est pas nécessaire de trouver les Google de ce monde pour s’enrichir en bourse. Il s’agit de choisir des titres qui correspondent à ces critères cités dans l’article pour réaliser du 10%/an… et c’est suffisant. Avec 10%/an, on double notre argent au 7 ans, ce qui permet de ramasser assez d’argent pour se démarquer du lot et jouir d’une belle vie.

      Pour le pétrole, il y a tellement de réserve, que je doute que les compagnies pétrolières tombent. Pour la mal bouffe, ton intérêt pour la santé est très noble, mais je suis persuadé que le fast-food est pour rester, et ses sans compter les menu plus santé que les chaînes offrent de plus en plus.

      bref, il y aura toujours un risque à l’investissement, mais on peut grandement le contrôler en pensant et en agissant comme M Buffett.

  2. Bonjour ! Et bonne guérison !

    Warren Buffett épluche les rapports financiers et achète des machines à cash en temps de crise. Nous devrions tous faire cela sur les actions de croissance (connues) françaises.

    Mais il n’y a pas que l’analyse financière, il y a aussi l’analyse technique. Elle permet de traquer les actions qui s’envolent (surtout sur le Nasdaq).
    Michel de Trading-Attitude Articles récents…Vous rêvez de choper une hausse de 42% en un jour ?My Profile

    • Salut Michel,

      je suis d’accord avec toi. L’analyse financière peut être lourde pour certains et l’analyse technique peut nous permettre de réussir en bourse aussi… je fais un peu de technique.

      Je ne pense pas qu’un est meilleur que l’autre, c’est tout simplement différent. Peut-être que la solution est de choisir ses titres d’une manière fondamentale, mais d’acheter et vendre techniquement… pourquoi pas?

  3. Bonjour Mathieu,
    Je te remercie pour cet article de qualité et de ce que j’ai pu y découvrir je ne connaissais par exemple pas Warren Buffett, et tu peux être sur qu’après avoir lu ton post je vais me rensigné un peu plus sur cette personne qui semble être un véritable génie.
    Merci encore et à bientôt !
    Arnaud ( nono )

  4. Merci pour cet article, je fais aussi partie de ceux qui apprécient particulièrement Warren Buffet.
    C’est grâce à sa méthode qu’il a quand même l’un des rares à éviter les bulle internet, justement parce qu’il ne comprenait pas cet engouement (et de toute façon, il évite tout ce qui intéresse d’un coup trop d’investisseurs…)

    • Allo Sarah,

      c’est vrai que l’on apprend beaucoup de choses en lisant Warren Buffett. En effet, les tehcno n’ont jamais été sont fort… même si un de ses meilleurs amis est Bill Gates (ils adorent jouer aux bridges semble-t-il).

      Bref, une des premières règles qu’il dicte est d’investir dans des choses simples, ou du moins, celles que l’on comprend. Je dois dire que les techno rentrent dans la catégorie des « je ne comprend pas » pour moi aussi,.