Vous avez sans doute déjà entendu parler de l’investissement responsable ou des placements éthiques.  Ces fonds filtrent souvent les domaines et évitent des secteurs comme l’alcool, le tabac ou les jeux de hasard. Dans une période de revendications comme nous le sommes actuellement, les investissements responsables sont-ils la clé ?

 

Nous sommes de plus en plus soucieux de l’environnement, des besoins sociaux et du respect des règles en matière de gouvernance.  Soit dit en passant, je souhaite dire bonjour au maire de Laval et de Montréal :-).

 

Bref, l’intégration de ces facteurs peut maintenant influencer nos finances personnelles puisque des fonds spécialisés dans l’investissement responsable existent et deviennent de plus en plus populaires.  Parmi les filtres pouvant exister chez ces fonds, il y a:

  • le tabac
  • le comportement environnemental
  • l’armement
  • le nucléaire
  • la pornographie
  • les relations de travail
Cependant, il semble que près de 60% des filtres sont surtout centrés vers les entreprises reliées au tabac.  Alors, les autres secteurs sont-ils moins pires?
 

À l’inverse, on peut voir ça à l’envers, et cibler les fonds sélectionnant les entreprises voulant le bien commun.  Je pense entre autres aux énergies renouvelables ou aux fonds de travailleurs souhaitant sauver et maintenir des emplois.

 

En tout cas, le choix est large puisque plusieurs dizaines de fonds communs de placement et de fonds négociés en bourse misant sur la responsabilité sociale et environnementale sont disponibles pour les investisseurs.

 

Investissement responsable et actionnariat 

Je vous parle de ce sujet aujourd’hui parce que je me demande, comme investisseur, si ces produits sont bons pour moi.  En fait, je souhaite comprendre si l’on doit faire une distinction entre rendement et investissement responsable. Ceci est véritablement une question d’ordre éthique selon moi.  Doit-on choisir entre le rendement ou sauver la planète?  
 
Est-il possible de faire les deux en même temps?

 
J’ai l’impression que ces fonds sont plutôt “marketing” et tentent de créer une illusion aux personnes comme nous qui souhaitent faire fructifier leur capital, tout en évitant le capitalisme sauvage.

Je vais me pencher là-dessus et tenter de répertorier les fonds ayant de bons rendements tout en respectant les critères dits “éthiques”.

 

Et vous, croyez-vous que les investissements responsables sont opportuns?

 

Avez-vous de bons résultats avec ce genre de produits?

 

Investir de manière éthique est très louable, mais est-ce que ces fonds investissent réellement dans ce qu’ils prêchent?  Je tenterai d’y voir plus clair et je vous reviens avec mes résultats.


    16 replies to "L’investissement responsable"

    • SAlut Mathieu,

      à choisir, j’aime autant cumulé rendement et éthique.

      Je trouve que l’investissement dans l’immobilier permet de ne pas faire de choix.

      Après, tu nous diras ce que tes recherches ont données !

      Julien

      • admin

        effectivement, l’immobilier à des avantages et des inconvénients, mais je crois que sur le plan rendement vs éthique, l’immobilier remporte.

        Bien sûr, je ferai un résumé de tout ça en vidéo…. quand j’aurai réglé mon problème

    • Quentin

      Malheureusement pas très ouvert en France, mais plus en Allemagne ou en Belgique, l’investissement direct dans des parcs éoliens est une bonne opportunité. Je n’ai pas encore eu la chance ni les liquidité suffisants pour le faire (RP oblige), mais beaucoup de mes collègues l’ont fait. Normal je travail dans l’éolien.

      Comment ça marche ? Le développement et le construction d’un parc éolien est fortement demandeur de capitaux. En général, les budgets pour un parc de 10 éoliennes tourne autour de 30 000 000 €. Pour un bon parc, il faut apporter environ 20% de fonds propres. Donc, soit la l’investisseur à les moyens, soit il faut appel au marché, soit, il fait appel au public. En France c’est très rare que l’investisseur fasse appel au public. Mais s’il le fait c’est une bonne oportunité pour les petits investisseurs privés que nous sommes.

      Quels sont les rendements : un bon parc en France aura une rentabilité sur fond propre de 8 à 10%, on trouvera très facilement plus de 4%. Le tarif de rachat de l’électricité est garantie pendant 15 ans ce qui limite fortement le risque. Concrètement pour le petit investisseur, comment ça fonctionne : il faut penser long termes et faire attention, contrairement à l’immobilier, un éolienne est un outils de production qui s’use et donc ne vaut plus rien au bout de 20 ans (plus si on prolonge). Au niveau revenus :
      – Année 0 à 7, en générale, les banque interdise de verser des dividendes (pour pouvoir se servir en cas d’année sans vent).
      – Années 7 à la fin du remboursement, on peut espérer quelques % de l’investissement en dividendes.
      – de la fin du remboursement à l’année 15 : les dividendes se rattrapent et on a des revenus style 20%.
      – Entre 15 et 20 ans, les dividendes dépendront des tarifs de rachat obtenus, mais ils seront assurément élevés, car, l’éolienne sera amortie et les prix de l’énergie auront monté.
      – Au delà de l’année 20 : soit l’éolienne est usée et on la démantèle, soit on peut continuer à la faire fonctionner. si c’est le cas, c’est tout bonus.
      Bref, ce n’est pas un placement classique avec des revenus fixe. Néanmoins le particulier y trouvera assez facilement un placement à 6% moyen et il pourra bénéficier d’un crédit d’impôt pour investissement dans une PME. Bien souvent un parc éolien est une entité juridique qui s’apparente à une PME.

      Par contre, choisir le parc pour investit est difficile car il faut connaître un peu les rouages du système. Si vous voulez je pourrait développer un peu sur un article.

      A+
      Quentin

      • admin

        Merci Quentin pour cette réponse. Cela nous donne une idée de plus pour bien investir, tout en ayant un volet plus “vert”.

    • Quentin

      De rien, il est toujours important d’avoir quelques billes pour bien investir. Surtout dans un outil industriel.

    • Serios

      Investir dans l’immobilier apporte-t-il un rendement éthique ? … quand on sait que les loyers sont indexés sur les valeurs immobilières et que de nombreuses personnes sont à la rue, justement parce que ces loyers sont trop élevés… Quand on sait que ce sont les loyers qui paient les crédits des appartements achetés par les bailleurs… la morale n’est certainement pas dans la spéculation. Alors si l’immobilier, est une piste pour devenir rentier, c’est l’éthique qui en prend un coup.
      Pour investir aujourd’hui, devenir rentier à court terme, faut-il s’embarrasser de scrupules ?

      • admin

        Salut Serios,

        j’imagine tu habites en Europe, pcq ici, au Québec, les loyers sont assez faibles. Les propriétaires immobilier sont limités dans la hausse des loyers par une régie gouvernementale. Beaucoup de lois et règlements protègent les locataires ici.

    • Serios

      Bonjour admin,
      J’habite dans le sud de la France et les loyers flambent. Même les travailleurs ici ont du mal a se loger et ont pour seul toit, leur voiture ou bien la rue. C’est honteux !!… dans ces conditions investir dans l’immobilier pour devenir rentier en percevant des loyers, c’est participer à cette situation honteuse et déplorable.
      L’immobilier locatif est un moyen actuellement très prisé pour s’enrichir rapidement.
      Dans ce capitalisme débridé et sauvage, peu importe les modalités d’enrichissement, pourvu que ça rapporte. Certains vous diront qu’il faut des pigeons… mais à trop vouloir on finit un jour par perdre… et perdre son âme pour de la pierre, ou de l’argent, franchement il y a de quoi y réfléchir à deux fois. D’une manière ou d’une autre, nous serons comptable ici bas, de la gestion des biens que la destinée nous a confié.

      • admin

        merci d’avoir précisé ta pensée

    • Quentin

      Première remarque : les loyers ont augmenté moins vite que les prix ! Donc, si l’investisseur immobilier s’en met plein les fouilles au détriment du locataire aujourd’hui, qu’en été il y a 20ans.
      Deuxième remarque : quel est le rapport entre le capitalisme et l’investissement immobilier. L’investissement immobilier existait plusieurs milliers d’années avant le capitalisme.
      Troisièmement : même avant le capitalisme, le financement de l’activité se faisait par l’emprunt, remboursé sur les vente du produit. Exemple : on construit une usine à crédit, on fabrique des voiture, on les vends et on rembourse le crédit ensuite avec les produits de la vente. On construit un immeuble à crédit, puis on le rembourse avec les produits de la location.
      Sans cette façon de financer (qui n’a rien à voir avec le capitalisme), on n’aurait pas pu construire grand chose. On courrait toujours à poil avec un gourdin derrière les bêtes sauvages dans le but éventuel d’en attraper une pour se nourrir. Au moins avec ce système, personne n’avait de toit !

      • admin

        Je partage ton avis et heureusement que l’on ne doit plus courir après les bêtes sauvages 🙂

    • Quentin

      Quoi que j’ai 10 kg à perdre !

    • Ju - Changer de vie

      Comme je le disais en commentaire d’un autre de tes articles, je m’accorde tout à fait avec ta conclusion ici. L’éthique ne devrais pas être simplement d’éviter des domaines comme le tabac et la pornographie, mais de promouvoir le respect des salariés, de redistribuer les gains pour améliorer la santé du monde, etc. Ce n’est pas du tout le cas aujourd’hui

      • admin

        Tu as bien raison. L’éthique englobe un paquet de variables

    • Duvivier

      Finalement je pense qu’il convient à chacun d’intégrer l’éthique dans l’investissement immobilier. Il ne faut pas être naïf nous avons besoin d’investisseur pour disposer d’un parc immobilier suffisant pour répondre à la demande locative.

      • admin

        j’aime bien ta réflexion. il est sans doute possible de satisfaire les deux côtés de la médaille

Comments are closed.