J’ai un grand faible pour les entreprises qui oeuvrent bien loin de la technologie.  Personnellement, je trouve plus facile à évaluer des entreprises de la “vieille économie”.  De ce fait, une nouvelle entreprise est entrée dans le portefeuille cette semaine: la chaîne d’épicerie Metro.

Pas de doute, Metro est la mieux gérée du secteur depuis l’arrivée de Pierre Lessard à la direction en 1990.  Au total, ça fait donc près de 30 ans que Metro est le leader.  Malgré son départ, ses dauphins assurent.  Et avec cette caractéristique, vient souvent une évaluation élevée.

Récemment, le titre est dans une fourchette de prix raisonnable.  Mon achat est à 40,37$, ce qui représente un rabais de 15% sur son plus haut des 52 dernières semaines.  Il y a sans aucun doute des raisons qui fait en sorte que le prix est peu cher c’est temps-ci:

  • le volet compétitif du secteur depuis les derniers trimestres;
  • la peur “possible” du détaillant en ligne Amazon;
  • l’achat récent de la pharmacie Jeau-Coutu et l’intégration de celle-ci.

 

Malgré les petits nuages gris, les dirigeants de Metro me surprennent toujours.  Ils comprennent tellement leur business et réussissent à faire des miracles avec la gestion de leur entreprise.

À mon avis, il faut mieux avoir une entreprise ordinaire avec des dirigeants extraordinaires que l’inverse…. et je ne crois pas de toute façon que Metro est une entreprise ordinaire.

 

Effectivement, des rendements de l’avoir dans les 20%, une dette fort raisonnable et des marges de profits de plus de 4%.  Dans le domine de l’alimentation, c’est fort honorable 🙂

 

Et maintenant, l’achat de Jean-Coutu

Cet automne, les 2 directions (Metro et Jean-Coutu) ont annoncé l’achat de la pharmacie par l’épicier.  Certains pensent sans doute que cet achat par Metro amène un risque à l’intérieur de la société.  N’oublions pas que Metro connaît bien ce secteur puisqu’il détient la chaîne de pharmacie Brunet.

Je pense que l’avenir sera bon et que cette “fusion” apporte de la valeur à Metro.  Les 2 entreprises se connaissent et l’achat se fait à un prix raisonnable pour un nom ayant de la valeur comme Jean-Coutu, et ce, sans compter que les services de pharmacie sera indispensable avec le vieillissement de la population.

Deux secteurs défensifs (pharmacie et épicier) qui font du sens dans le portefeuille du blogue en ce temps de haute valorisation du marché en général.